Mode et Auto [3/8] : Courrèges

Une semaine déjà, le temps passe trop vite à cette période de l’année. Mais je ne vous oublie pas non je n’écoute pas la muse de Mon mari René en ce moment, juré, craché, croix de bois croix de fer si je mens je vais en enfer! … La suite de la série Mode et Auto continue ! On the Road again.

Après Alcantara et sa volupté, après Hermès et sa folle histoire, voici Courrèges l’avant-gardiste… plus précisément Coqueline Courrèges, la femme du célèbre créateur français… Une visionnaire, que dis-je une révolutionnaire de l’automobile qui n’a pas froid aux yeux.

Que ce soit pour une voiture, une robe, de l’architecture, des robes architecturées ou que sais-je encore, l’enjeu reste invariable : l’humain. [Source Gatsby]

Courrèges a été fondée en 1961 par André et Coqueline Courrèges, visionnaires, ils cassent les codes de la mode en vogue de cette époque en introduisant la minijupe en France et sera un ferme partisan du pantalon pour femme. Sa vision de la mode est indissociable d’une certaine recherche de libération du corps de la femme, il était à la bonne époque ceci dit. Alors qu’André est passionné de design de la mode surnommé « Le Corbusier de la couture », Coqueline, elle l’est tout autant pour l’automobile électrique… et oui déjà!

Cette idée est née en 1968, explique-t-elle. Nous avions alors présenté un modèle réduit roulant de la Bulle pendant l’un de nos défilés pour dire qu’il fallait faire une voiture électrique. Comme rien n’avait changé en 2000, nous nous sommes décidés à la réaliser. [Source Génération verte]

courreges-cars-600x446Une pionnière de l’écologie automobile bien avant que nos constructeurs se réveillent comme aujourd’hui. Pensez bien que Madame Courrèges pouvait paraître farfelue par ce monde austère en ce temps-là. Et pourtant, à force de travail, Coqueline revisite et s’impose avec des modèles légers, aériens, performants pendant que certains constructeurs en étaient qu’au balbutiement.

Le seul cahier des charges recevable, c’est de changer d’énergie et de respecter notre planète.

C’est surtout à partir du XXIe siècle la notion du temps est conceptuelle aussi! donc je disais, que nous avons vu les premiers prototypes de la conceptrice éclairée.

En 2002, Coqueline Courrèges créée sa première auto : la Bulle.

Voiture 100% électrique au design très original par sa forme toute ronde, la Bulle. Elle est équipée de batteries nickel-Cadmium 100 A/h, en version 2 ou 4 places, traction BVM4, Vm 100km/h, autonomie de 170 km. Coqueline aime la rondeur, c’est peut-être la raison pour laquelle la Bulle ne pèse que 1000 kg, pas un gramme de plus ou de moins! L’idée de la bulle chez Courrèges n’est pas nouvelle, l’idée de la pureté non plus, c’est pourquoi Coqueline dénonce à sa manière la pollution citadine.

Ce n’est pas une passion, c’est un coup de gueule ! J’en ai eu marre de voir que rien n’était fait pour protéger l’environnement alors que de nombreuses choses sont réalisables. Peut-être que cette initiative donnera des idées à d’autres

Nous avons conçu la Bulle comme on conçoit quelque chose lorsqu’on est face à un problème et qu’on se demande : comment faire ? Nous sommes six milliards et demi d’humains et nous avons des problèmes d’environnement importants. La voiture en fait partie. A l’horizon 2010, nous serons grosso modo douze milliards d’humains. Quelle voiture devons-nous donc choisir de construire aujourd’hui ? Une voiture propre bien sûr [Source Gatsby]

En 2004, elle crée un second véhicule, la EXE. Du pareil au même que la Bulle, le modèle Exe se présente en deux versions, plus légère de 10 kg je vous laisse faire le calcul non mais 😉 , alimentait par une batterie lithium-ion ( 148 A/h, 300 kg, idem je vous laisse calculer donc le poids de la voiture hors batterie, la réponse en fin d’article #unnoelquidechire) une Vm de 175 km/h (pas moins que la Porsche 356 A Super Convertible D) et une autonomie de 450km autant que l’Audi R8 électrique. Elle a été présenté en Chine lors du Challenge Bibendum de la même année.

2006, Coqueline Courrèges fait fureur avec son dernier modèle. La Zooop est à l’image de ce qu’attend Coqueline de l’automobile : aérien, légère, rapide, écologique et avant-gardiste. Attention séance de math en perspective :

Sachant que Exe faisait 10 kg de moins que la Bulle et que la Zoop est plus légère de 300 kg, quel est le poids de son dernier modèle?

Sa batterie en lithium-polymère de 70A/h et une tension de 370 V transforme 150 kw (environs 200ch) et pèse 200 kg de moins allez suis gentille soit 100kg. Coqueline a augmenté à nouveaux la Vm de 10 km/h soit 180 km/h bénéficiant d’une autonomie de 450km tout comme le modèle Exe. Certains disent que la Zooop serait plus réactive au démarrage qu’une Ferrari, ne l’ayant pas essayé moi-même, je ne m’avance… je vous le dirais certainement tôt ou tard 😉

Les gens aiment la puissance. Et la Zooop est la plus rapide des trois voitures que j’ai conçue. Elle bat même les Porsche et les Ferrari au démarrage ! Mais toutes les voitures électrique pourront faire aussi bien car cette technologie est beaucoup plus performante que les moteurs à explosion. Quand vous appuyez sur l’accélérateur, elle file à toute allure et, au même titre, quand vous levez le pied, elle freine très vite. Je n’ai même pas besoin de la pédale de frein ! C’est la vraie sécurité cette rapidité dans les commandes. En accélération ça vous permet de doubler et au freinage d’éviter un obstacle. C’est à dire que je peux doubler et freiner très rapidement, donc c’est l’accélération en directe. C’est ça le plus merveilleux [Source Gatsby]

Enfin en 2010, Coqueline présente son dernier modèle, la Pixi que beaucoup ont pu admirer lors du dernier salon mondial de l’automobile à Paris. Seulement, encore à cette heure-ci, je n’ai pas plus d’indication à vous transmettre… pourtant j’ai cherché de partout mais rien… Madame Courrèges pourrait peut-être m’aider à peaufiner mon papier et nous éclairer par la même occasion électrique / éclairer… ok je sors 😀

En attendant toutes ses précisions, je vous souhaite un bon week-end, une belle bousculade dans les magasins, une carte bleu verte rouge noire et surtout… non mais vous avez cru que j’allais vous laisser tranquille le week-end ??????

Réponses du petit problème Courrèges:

Bulle : 1000 kg / Exe: 990 kg total 690kg sans batterie / Zooop: 690kg

Vous aviez fait le calcul??? Vous êtes trop fort(e) !!!

Vous pouvez éteindre votre ordinateur et retourner à vos affaires sans intérêts après cette lecture… Le petit jeu maintenant est de caler « Coqueline Courrèges » « Zooop » et « Bulle » dans votre conversation ce soir. Chiche?


Publicités

Une réflexion sur “Mode et Auto [3/8] : Courrèges

  1. Pingback: DS- SWAROVSKI- Lesage dévoilent la Divine | Wave Car*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s